background image

Melanie Gilligan

(Canada), née en 1979, vit et travaille à New York

Melanie Gilligan articule dans ses films, qu’elle qualifie d’allégories, une analyse critique du rôle des technologies et du caractère abstrait et déshumanisant des langages du monde financier. Cette part théorique, qu’elle développe aussi dans un travail d’essayiste, prend néanmoins des formes empruntées au cinéma hollywoodien et aux séries télévisées. Dès sa première série, réalisée pour être diffusée sur Youtube (Crisis in the Credit System, 2008), Melanie Gilligan a fondé sa démarche sur une cinématographie reposant sur des principes d’identification et d’empathie, associée à une vision désenchantée et angoissante du contexte économique actuel et de ses conséquences.

Melanie Gilligan a exposé au Kunstmuseum de Trondheim, et à la Haus der Kulturen der Welt (Berlin). The Common Sense a été présenté pour la première fois en triptyque à De Appel (Amsterdam), De Hallen (Haarlem) et Casco (Utrecht). Melanie Gilligan a précédemment exposé au VOX Centre de l’image contemporaine (Montréal), au Kunstverein de Cologne et à la Chisenhale Gallery (Londres).