background image

Mark Manders

(Pays-Bas), né en 1968, vit et travaille à Ronse

Les sculptures de Mark Manders composent un univers d’une rare cohérence, et d’une intemporalité qui résiste à l’interprétation. Éléments d’un « autoportrait en architecture », selon ses propres termes, elles se composent souvent de figures fragmentées, divisées, et de machines inertes qui assemblent et connectent des corps humains et animaux. Ses œuvres décrivent un monde silencieux, une cartographie mentale où l’organique et l’architecture, le mort et le vif, sont imbriqués. Deux œuvres monumentales de Mark Manders sont présentées au sein d’Incorporated!.

Mark Manders a présenté des expositions monographiques au Carré d’Art - Musée d’art contemporain (Nîmes), au Musée d’art de Dallas, au Walker Art Center (Minneapolis), à la Casa Luis Barragán au Mexique. Il a participé à la 55e Biennale de Venise et a exposé au Palais de Tokyo (Paris), au MoMA PS1 (New York), au Berkeley Art Museum et au Philadelphia Museum of Art.