background image

Liv Schulman

(Argentine), née en 1985, vit et travaille à Lyon et Paris

Un sens de l’humour grinçant, allié à une analyse acerbe des conventions du langage, constitue le moteur de l’œuvre de l’artiste argentine Liv Schulman. Sous la forme de fictions filmées, de performances théâtrales, ou d’écriture romanesque, Liv Schulman produit des discours logorrhéiques, que profèrent des personnages interchangeables, ectoplasmes ventriloqués par ces monologues désarticulés, qui empruntent aux vocabulaires de l’art, de l’économie libérale, de la théorie critique marxiste ou de la psychothérapie. Fondus les uns dans les autres, ces discours rendus absurdes et délirants produisent une interprétation paranoïaque du monde social, fondé sur l’aliénation des corps, la dévaluation des identités, et l’aporie du désir infini de la quête de signification.

Liv Schulman a montré son travail à l’occasion de plusieurs festivals dédiés à la vidéo/performance au Brésil et en Argentine, ainsi qu’au Musée d’Art moderne de Buenos Aires. En 2016, elle est artiste en résidence du post-diplôme de l’Ensba Lyon, de la Galerie de Noisy-le-Sec et du Parc Saint Léger.